Qui sommes-nous?Cas observésInformationsInfos brèvesMediaNous soutenirLiens
 

Position:   Infos brèves

< Article précédent
05.10.2011

Nouvelle étude sur la santé des migrants


En automne 2010, les offices fédéraux de la santé publique (OFSP) et des migrations (ODM) ont réalisé une deuxième enquête sur l’état de santé des migrants (monitoring de l’état de santé de la population migrante, GMM II). A cette occasion, 3000 immigrants de Turquie, du Portugal, de Serbie, du Kosovo, de Somalie et du Sri Lanka ont fourni des informations sur leur état de santé et leur comportement en la matière, leur recours à des prestations médicales ainsi que sur leurs connaissances sanitaires.

 

A l’instar de la première enquête (GMM I), réalisée en 2004, les résultats révèlent de nettes inégalités entre la population autochtone et les migrants en Suisse. Dans bien des cas, l’état de santé physique et psychique des personnes interrogées est, en effet, plus mauvais que celui de la population autochtone. Par contre, aucune différence systématique n’a pu être recensée dans le recours à des prestations médicales.

 

Les résultats de la recherche mettent en évidence les facteurs qui influencent l’état de santé des personnes sondées. Ainsi, plus leur niveau de formation et leurs compétences linguistiques sont élevés, meilleur est leur état de santé. Part ailleurs, les migrants qui sont arrivés récemment en Suisse sont en meilleur santé que ceux qui y vivent depuis un certain temps.

 

Des différences ont également été relevées dans le comportement sanitaire : chez les migrants questionnés, la consommation de tabac est plus élevée, mais la consommation d’alcool, plus faible (source: DFI).

 


Qui sommes-nous?Cas observésInformationsInfos brèvesMediaNous soutenirLiens